arrow_downward scroll

plus d'informations

Imaginez-vous orchestrer l’intérieur d’une belle demeure bourgeoise fin XIXe.

Défi relevé par les designers architectes d’intérieur d’Exsud grâce à la palette formidable de meubles, d’accessoires et de matières de leurs collections désormais célèbres Black never lies, White et Sable rouge. Ici, pas d’unité de lieu ni de temps. Chacun est libre d’y jouer toutes les scènes de sa vie. On change de pièce comme on change de décor. Commençons par un moment solaire dans le séjour. Les tons chauds de la chaux, du sable et de l’ocre à l’unisson du velours gaufré des sièges enveloppants, du cuir nature du large sofa et du bois clair du buffet bas accentuent le vert acidulé du fameux porte-manteau Cactus.

Passons aux bains avec cette immense baignoire ovale dont le blanc pur donne la réplique au noir du col de cygne et du mobilier en métal ajouré d’écailles. Dehors, sur la terrasse, on retrouvera le même banc et le même paravent en demi-parabole traversés par le souffle du vent. Dans la cuisine, Exsud joue la partition avec un  raffinement extrême. Du  plafond ceint d’un bandeau de lumière tombent des suspensions discrètes ou monumentales révélant les veines du marbre poli et du bois mat. Plus loin, au pied de l’escalier tournant à la rampe lisse et immaculée, un petit salon romantique à souhait avec son mobilier de fil blanc laqué et son lampadaire floral Rebutia monumental.

Là-haut, un autre salon invite aux confidences. Pouf profond, doux sofa, large canapé, tables aux contours singuliers, tous  posés comme des touches de couleurs autour du vaste tapis soyeux gris aux reflets d’argent. Le fin mot de l’histoire, c’est que tout commence maintenant…